Accueil

Exercice de prospective nationale en physique nucléaire, physique des particules et astroparticules

Présentation

Dans le cadre des missions nationales qui lui sont confiées, l’institut national de physique nucléaire et de physique des particules organise et conduit, en y associant les organismes et acteurs concernés, des exercices de prospective nationale dans ses domaines de compétence. Ceux-ci couvrent les domaines de la physique nucléaire, physique des particules et astroparticules, ainsi que les développements technologiques et applications associés.

Cet exercice s’inscrit dans la foulée de la publication fin 2017 des stratégies européennes en physique nucléaire (NUPECC Long range plan 2017) et en astroparticules  (APPEC – European Astroparticule Physics Strategy 2017-2026), et vient s’articuler naturellement avec les travaux similaires engagés au niveau européen pour la physique des particules.

Objectifs de l’exercice :

  • décliner nationalement les priorités stratégiques européennes et internationales dans les 3 domaines concernés : physique nucléaire, physique des particules et astroparticules ;
  • définir les objectifs et priorités pour les activités et projets nationaux de ces domaines ;
  • définir les objectifs et priorités de l’institut dans les développements technologiques et applications associés

Ces prospectives couvrent la période des 10 années à venir (2020-2030) avec comme date prévue de révision 2025. Un document de prospective nationale sera produit et remis aux instances, organismes et universités concernées.

Comité de supervision

Un comité de supervision composé du directeur et directeur adjoint de l’institut et des représentants des organismes et universités est mis en place. Il est chargé de suivre les travaux de réflexion de la communauté scientifique dans son entier et s’assure du bon déroulement de l’ensemble du processus. Il s’est réuni pour cela une première fois dans le courant du mois de mai, afin de lancer la mise en place des groupes de travail thématiques qui se réuniront à partir l’automne 2019 et jusqu’au printemps 2020. Une seconde réunion est anticipé à mi-parcours (printemps 2020) et une dernière lors du colloque de restitution (cf. ci-dessous) prévu à l’automne 2020.

  • Directeur de l’IN2P3: Reynald Pain
  • Directeur adjoint de l’IN2P3: Patrice Verdier
  • Aix Marseille Université : José Busto
  • Ecole Polytechnique / Institut Polytechnique de Paris : Benoit Deveaud
  • Sorbonne Université : Marco Cirelli
  • Université de Bordeaux : Philippe Moretto
  • Université Caen Normandie : Francesca Gulminelli
  • ENSI Caen : Marco Daturi
  • Université Claude Bernard Lyon 1 / Université de Lyon: Aldo Deandrea
  • Université Clermont-Auvergne : Philippe Rosnet
  • Université Grenoble Alpes : Laurent Derome
  • Université de Montpellier : Jacques Mercier
  • Université de Nantes : Gines Martinez
  • IMT Atlantique : Pol-Bernard Gossiaux
  • Université Paris-Diderot / Université de Paris : Matteo Cacciari
  • Université Paris-Sud / Université Paris-Saclay : Tiina Suomijarvi
  • Université Savoie-Mont Blanc : Roman Kossakowski
  • Université de Strasbourg : Christelle Roy

Groupes Thématiques

13 groupes de travail sont mis en place dans les thématiques suivantes :

  • GT01 – Physique des particules
  • GT02 – Physique et astrophysique nucléaire
  • GT03 – Physique hadronique
  • GT04 – Physique des astroparticules
  • GT05 – Physique de l’inflation et énergie noire
  • GT06 – Physique des neutrinos et matière noire
  • GT07 – Accélérateurs et instrumentation associée
  • GT08 – Détecteurs et instrumentation associée
  • GT09 – Calcul, algorithmes et données
  • GT10 – Applications associées: sciences nucléaires et vivant
  • GT11 – Energie nucléaire et environnement
  • GT12 – Applications associées: géosciences, système solaire et milieu interstellaire
  • GT13 – Ressources humaines et financières

auxquelles sont invités à contribuer tous les chercheurs, ingénieurs et techniciens des laboratoires français engagés dans ces domaines de recherche.

Chaque GT est coordonné par un Directeur Adjoint Scientifique de l’IN2P3 qui met en place un groupe de pilotage composé de 3-4 personnes expertes du domaine concerné, dont un membre du Conseil Scientifique de l’IN2P3. Les missions des GT sont les suivantes :

  • Collecter des contributions écrites ;
  • Organiser un séminaire thématique en région ;
  • Rédiger un document de synthèse pour chaque GT.

Pour en savoir plus, consultez la page dédiée aux groupes thématiques.